Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC)

Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC)

Reconnue parmi les 3 médecines traditionnelles savantes par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1997. Elle vise à agir sur l’individu comme sur un ensemble, et ne se focalise pas exclusivement sur la maladie : il n’y a pas de patients avec des pathologies déterminées, mais des individus qui présentent des signes et des symptômes exprimant une souffrance, signe d’un déséquilibre énergétique.

Au cours du XXe siècle, la Médecine Traditionnelle Chinoise classique est celle qui est perçue et de plus en plus reconnue comme un système alternatif ou complémentaire à la médecine moderne (pas seulement en Chine, mais dans de nombreux pays occidentaux et aussi selon l’OMS…).

Elle entre alors dans le cadre des médecines non conventionnelles. Elle s’établit traditionnellement sur plusieurs « piliers » dont la Pharmacopée, le Tui Na (massage énergétique des méridiens), les exercices énergétiques (Qi Gong), la Diététique du «TAO» , l’Acupuncture (dont la moxibustion, les ventouses et le Gua Sha).

Acupuncture & Moxibustion

Deux méthodes thérapeutiques différentes :
  • L’acupuncture traite les maladies en piquant des points précis du corps humain de manière à provoquer une stimulation par diverses méthodes manipulatoires.
  • La moxibustion signifie le traitement de la maladie par stimulation thermique en utilisant la chaleur produite par la « poudre à moxas » en ignition ou certaines autres substances, en des zones spécifiques de la surface cutanée.

Acupuncture

La pratique de l’Acupuncture Traditionnelle poursuit deux objectifs fondamentaux :

  1. Entretenir l’énergie vitale (Yuan Qi) dans un souci de prévention
  2. Harmoniser le terrain ou le déséquilibre énergétique qui peut provenir de trois causes : systémique, émotionnelle ou environnementale.

Les points d’acupuncture sont situés sur des trajets répartis dans le corps humain que l’on nomme méridiens et vaisseaux secondaires. Ils forment un réseau reliant les régions superficielles et les régions profondes du corps, équilibrant le fonctionnement de l’organisme.

Les points d’acupuncture choisis lors d’une séance le sont en fonction de ce que les Chinois nomment la « racine » et les « branches » du problème, c’est à dire qu’il faut traiter à la fois le fond (l’histoire de vie, le terrain spécifique de l’individu, l’environnement climatique et émotionnel au sein duquel il évolue) et la « forme » (les symptômes, l’apparence), en faisant un bilan énergétique traditionnel complet (vitalité ou fatigue, aspect physique, couleur et odeur de la peau, palpation du ventre, aspect de la langue, pouls radiaux,…).

Après l’insertion de l’aiguille à une profondeur variable sous la peau, le patient peut éprouver une légère impression d’endolorissement, de gonflement, de lourdeur ou d’engourdissement. Les sensations varient selon la constitution du patient, la situation des points, la profondeur et la direction de la piqûre.

L’efficacité du traitement est étroitement liée à la sensation d’acupuncture.

Moxibustion

La thérapie par moxibustion signifie le traitement de la maladie par la « poudre à moxas » en ignition de manière à amener de la chaleur sur les points d’acupuncture ou sur certaines zones du corps humain en mode directe, indirecte, en bâtonnets ou aiguille chauffée.

La « poudre à moxas » est confectionnée avec des feuilles sèches de moxas (Artemisia Vulgaris ou Armoise) moulues en fine poudre, en éliminant le résidu grossier.

Elle a la propriété de réchauffer et lever l’obstruction des méridiens, éliminant les facteurs « Froid » et « Humidité » et renforçant ainsi le fonctionnement des viscères.

Pharmacopée Chinoise

La Pharmacopée Chinoise représente un volet important des pratiques de Médecine Chinoise dite Traditionnelle (MTC). Il s’agit de préparations à base de plantes, essentiellement, mais également de minéraux et plus rarement de produits animaux.

Expérimentée de façon clinique depuis plus de 3000 ans, la Pharmacopée Chinoise recèle quelques milliers d’ingrédients dont environ 400 font partie de l’usage courant.

En occident, la phytothérapie est basée sur la notion de principes actifs. En Pharmacopée Chinoise, il est rare de trouver une seule plante dans une composition et son approche est différente car elle s’appuie sur des notions toutes autres (récolte, préparation, propriété de la plante, feuille, graine, noyau, racine,…)

Dans la pharmacopée chinoise moderne, les plantes sont classées selon leur saveur (douce, amère, acide, piquante, salée) mais aussi selon leur nature (froide ou chaude, tiède ou fraîche).

Diététique Chinoise

L’alimentation est considérée comme le premier des remèdes. Elle permet la prévention de certains maux mais également de stimuler la vitalité et l’énergie (Qi) de notre organisme au quotidien.

La Diététique Chinoise va permettre de réajuster l’équilibre énergétique de l’être humain, en fonction des saisons mais aussi de sa constitution et de sa santé. Il n’est pas nécessaire de manger des plats chinois pour cela ; nos aliments vernaculaires occidentaux, s’ils sont frais, de saison, les plus proches de leur nature, conviendront aussi très bien, car il s’agit avant toute chose d’une diététique du bon-sens.

Les aliments sont classés suivant leurs vertus thérapeutiques. En effet, la Diététique Chinoise a 2 aspects : elle peut être préventive mais aussi thérapeutique et curative, certains aliments pouvant être considérés comme des médicaments.

Les Chinois, avec leur expérience de plusieurs milliers d’années, ont réussi à classer chaque aliment en fonction de 5 critères : leur nature (l’aspect réchauffant ou refroidissant qu’un aliment aura après son ingestion), leur saveur (en lien, avec les 5 organes, il y aura une action thérapeutique sur les mouvements d’énergie), leurs tropismes (les organes concernés comme lieux d’action spécifiques), leurs actions thérapeutiques et leurs contre-indications.

Chaque personne est considérée comme unique, par sa constitution, son mode de vie, son histoire personnelle, son affect et son énergie vitale. Il faudra adapter son alimentation à tous ces critères, raison pour laquelle la Diététique chinoise est une approche personnalisée et non dogmatique. C’est dans ce cadre-là qu’elle pourra apporter des bienfaits à la personne.

Tous les aliments ayant été répertoriés par leur impact de chaleur ou froid sur le corps, après assimilation, ce que l’on appelle la “nature” de l’aliment, on pourra réchauffer avec des aliments de nature tiède à chaude, de saveur douce (riz gluant, agneau, crevette par exemple) ou piquante (épices, gingembre), si présence de signes de froid, de faiblesse ou de fatigue. En revanche, on pourra rafraîchir avec des aliments de nature fraîche à froide, et de saveurs salée (algues, fruits de mer), acide (agrumes, tomate) ou amère (roquette, pissenlit, artichaut) si présence de signes de chaleur.

Massage Tui Na & Ventouses

Le massage Tui Na est une spécificité chinoise qui prend en compte les méridiens et les points d’acupuncture du corps, il fait partie de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Le praticien peut également agir sur une zone douloureuse précisément identifiée en relation directe ou indirecte.

Tui Na

Tui Na est un mot signifiant pousser (Tui – 推) et saisir (Na – 拿), techniques et manœuvres qui, soit dispersent les « blocages énergétiques », soit stimulent ou tonifient l’« énergie ». Il tendrait à agir les zones réflexes pour tonifier et stimuler l’organisme et l’esprit.

Tout comme l’acupuncture, il élimine les blocages (douleurs) et stimule les capacités d’auto guérison du corps, favorise la circulation sanguine et énergétique, contribue à mettre le système nerveux dans un profond état de relaxation.

Le Tui Na peut être utilisé seul ou en combinaison avec l’acupuncture sur une même séance afin d’optimiser le traitement. On peut y avoir recours en thérapie ou en détente pour une «harmonisation énergétique »

Le massage Tui Na est une technique de massothérapie conçue pour harmoniser l’énergie Qi. Il repose sur plus de trente manipulations fondamentales de l’ensemble du corps, avec de nombreuses variantes classées selon leur forme, leur force et leur fonctionLe praticien les exécute généralement avec ses membres supérieurs (doigts, paume, main, poignet, avant-bras ou coude).

Le massage chinois s’appuie sur une compréhension précise des mécanismes énergétiques du corps et sur la variété des manœuvres à la disposition du thérapeute.

Pourquoi consulter un massothérapeuthe en Tui Na ?

Le massage Tui Na est utilisé en Chine à des fins préventives et thérapeutiques pour de multiples applications, y compris le bien-être et la relaxation.

Les indications suivantes sont donc issues d’un usage traditionnel du massage chinois :

  • Redynamiser l’ensemble du corps et stimuler les défenses immunitaires de l’organisme ;
  • Soulager des maux courants tels que la migraine, la constipation ou le rhume ;
  • Soulager les affections musculosquelettiques comme les douleurs articulaires ou les lésions musculaires ;
  • Aider les personnes à lutter contre les états d’anxiété et le stress ;
  • Relaxer l’ensemble du corps en tant que massage de détente.
Contre-indications au massage Chinois Tui Na

Comme tout type de massothérapie, le massage Tui Na est contre-indiqué en cas de fièvre, de plaies récentes, d’une infection, d’une inflammation aiguë ou d’une ecchymose.

Si vous souffrez de troubles de la circulation (troubles cardiaques, phlébite) et que vous souhaitez vous faire masser, il est impératif de demander l’avis à votre médecin traitant avant.

Ventouses

En complément au massage Tui Na, ou en thérapie unique, les ventouses s’utilisent pour dénouer les tensions, drainer ou tonifier l’énergie, raffermir la peau, diminuer la cellulite, détendre et lutter contre le stress … les vertus des ventouses sont nombreuses. Autrefois très utilisées en occident, elles sont toujours très pratiquées en Médecine Traditionnelle Chinoise.

Les ventouses utilisées en cabinet sont en verre et stérilisées après chaque usage.

Posées de façon statique, éclair, ou mobiles en massage, sur des points d’acupuncture ou des zones précises, elles induisent un phénomène de succion qui stimule, tonifie et draine afin de traiter de nombreuses pathologies telles que la fatigue, les douleurs ostéo musculaires, les problèmes respiratoires, digestifs, gynécologiques, la cellulite …

La pose de ventouses est indolore mais pourra parfois marquer la peau pendant quelques jours.

Réflexologie auriculaire & plantaire

Deux techniques microsystèmiques de l’acupuncture et de l’acupression, utilisant une projection de points correspondants à différentes zones du corps :
  • L’auriculothérapie est une technique d’acupuncture au sein de laquelle le praticien stimule des points situés dans le pavillon de l’oreille afin de régler la problématique du « consultant ».
  • La réflexologie plantaire est l’utilisation de techniques de massage et d’acupression sur l’ensemble des pieds. Cette méthode est fondée sur l’existence de zones réflexes qui représentent chaque organe du corps humain.

Auriculothérapie

L’auriculothérapie utilise les zones réflexes du pavillon de l’oreille afin de dépister et de corriger les déséquilibres. Cette cartographie, aussi appelée « somatotopie auriculaire » est aujourd’hui bien connue.

Elle a été redécouverte et développée en 1951 par le docteur lyonnais Paul François Marie NOGIER, qui a mis en lumière une cartographie du pavillon auriculaire représentant le fœtus inversé. En 1987, l’auriculothérapie est une pratique officiellement reconnue par l’O.M.S. et en 1990, un groupe de travail réuni par l’OMS a standardisé la nomenclature de 43 points auriculaires. Depuis, cette technique est enseignée dans de nombreuses facultés.

Le point auriculaire emprunte des voies réflexes par l’intermédiaire du système nerveux cérébro-spinal et du système nerveux végétatif. La cartographie auriculaire peut s’expliquer par l’organisation topique du système spino-thalamique qui se prolonge dans la formation réticulée. Le point d’auriculothérapie n’est pas seulement une micro-structure organique, mais aussi une innervation cérébro-spinale et neurovégétative qui explique que, même à distance, sa stimulation provoque des effets. Le point d’alarme traduit une souffrance fonctionnelle ou organique.

En quoi consiste l’auriculothérapie ?

L’auriculothérapie consiste à détecter le point d’alarme responsable de la douleur de la zone en question. Le système nerveux véhicule l’information de dysharmonie jusqu’à l’oreille, le pavillon auriculaire servant ici de récepteur. La correction consiste à agir sur le point douloureux. Elle s’effectue par les systèmes nerveux grâce à la transmission des stimulations par voies réflexes, le pavillon auriculaire ayant ici un rôle d’émetteur.

Les bienfaits de l’auriculothérapie

L’auriculothérapie est une excellente technique qui peut-être utilisée seule ou en complément d’autres techniques de santé. Elle possède de nombreux bienfaits, elle permet notamment :

  • La réduction des douleurs du corps entier : libération d’endorphines, qui sont des hormones ayant la faculté d’augmenter la résistance à la douleur.
  • La réduction du stress et de l’anxiété
  • La réduction les troubles du sommeil
  • Un traitement indiquée pour les dépressions passagères et les addictions.
Contre-indication

L’auriculothérapie est déconseillée pour les femmes enceintes.

Réflexologie plantaire

En réflexologie plantaire, le pied est la représentation miniaturisée du corps humain : à chaque zone réflexe correspond un organe, une glande ou une partie du corps. La boucle réflexe va envoyer des signaux au niveau du système nerveux central qui lui, va renvoyer des signaux au niveau de l’organe ou de la glande, de la région en dysfonction.

Pour quoi ?

La réflexologie plantaire est recommandée pour :

  • Renforcer l’action des traitements médicaux et atténuer les effets secondaires grâce à une meilleure élimination des toxines
  • En post-chirurgie pour diminuer les effets secondaires de l’anesthésie
  • En cas de troubles fonctionnels lorsque les systèmes neuro endocriniens, vasculaire et énergétique ont un rôle majeur, les réflexologies sont efficaces à 80 %
  • En cas d’affections aiguës ou chroniques
  • En cas d’allergies ou infections hivernales pour rééquilibrer le terrain organique
  • Pour une relaxation, une détente profonde et pour éliminer le stress.
Contre-indication

Il existe peu de contre-indications.

Si le praticien prend certaines précautions, seule la période aiguë de thrombose veineuse phlébite et les cas d’infections graves avec risque de propagation sont à considérer comme contre-indication absolue.

Il faut éviter le massage localisé à la zone réflexe du cœur en cas de décompensation cardiale, de troubles du rythme ou d’hypertension artérielle grave.

Dans le cas de grossesse, on ne massera pas les zones réflexes glandulaires et génitales durant les trois premiers mois. Lors des mois suivants le praticien observera une grande prudence.

Au niveau des pieds dans les cas d’enflures suspectes, de fractures, d’entorses et de rhumatismes hyperalgiques, la réflexologie plantaire est également contre indiquée.